Agenda WYL / mai 2019

Petit aperçu des scènes contemporaines africaines et latino-américaines



SACRO, de Cosmo Gonik - Lights of Chile

Où ? 193 Gallery, 7 Rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris

Quand ? 7 au 12 mai 2019

La 193 Gallery réalise des voyages à travers le monde pour rencontrer de scènes artistiques locales et nous présenter leurs différents artistes émergents. Jusqu’au 14 mai, cet espace nous fait découvrir l’art contemporain chilien à travers l’expo Lights of Chile. La dernière semaine (7 - 12 mai), la galerie se consacre aux sculptures de l’artiste Cosmo Gonik, nommées SACRO, élaborées à partir d’ossements récupérés dans la nature. Le vernissage aura lieu le mardi 7 mai de 18h30 à 21h30 !

Plus d’info : https://www.facebook.com/events/357824571606044/


Chéri Samba (né en 1956, République Démocratique du Congo) Prix Nobel de l'Amour, 2004 Acrylique sur toile Signée et datée en bas à droite Titrée en bas à gauche 115 x 145 cm

Art Contemporain Africain chez Piasa - Exposition et vente

Où ? Piasa, 118 rue Faubourg Saint-Honoré, 75008, Paris

Quand ? 6 au 15 mai (exposition), vente le 15 mai à 18h00

Avec cette neuvième vente aux enchères, PIASA présente les œuvres d’artistes d’Afrique ou issus de la Diaspora qui invitent à regarder le monde d’un point de vue Africain.

A l’heure du débat sur les restitutions, on remarque l’importance accordée à l’art classique africain dans les œuvres contemporaines. Dans le contexte climatique international, on note de nombreux hommages à la nature. Enfin, proposant une nouvelle historiographie, les artistes réinterprètent les scènes mythologiques, les personnages bibliques et l’histoire de l’art .

Une belle occasion de découvrir ou de (re)découvrir les œuvres de Calixte Dakpogan, Julien Vignikin, Aboudia, Sanaa Gateja, Médéric Turay et bien d’autres.

Plus d’info : https://piasa.auction.fr/_fr/vente/art-contemporain-africain-60598?tab=infos#.XNAhp47Hw2w




Fragments dispersés de mémoire et de rêve, Teo Hernández

Où ? Institut culturel du Mexique, 119 Rue Vieille du Temple, 75003 Paris

Quand ? Du 5 avril 2019 au 31 mai 2019

L’Institut Culturel du Mexique et le Centre Pompidou nous proposent de découvrir une nouvelle facette du cinéaste mexicain Teo Hernández : ses archives exposés nous invitent à le voir comme un véritable collectionneur. À travers une exposition à la fois chronologique et thématique, nous parcourons trois décennies du travail de l’artiste. Le corpus de textes et images permettent de connaître le processus de création du cinéaste et d’analyser sa production artistique, toujours liées à l’écriture de soi et à la question du métissage.

Diverses activités autour de l’œuvre de l’artiste auront lieu à l’Institut Culturel du Mexique tout au long du mois de mai.

Plus d’info: http://www.mal217.org/pt/teo-hernandez-fragments-disperses-de-memoire-et-de-reve


LASSINE KING MASSASSY

Afro Funk

Où ? La Galerie des Photographes & La Galerie Art-Z

Quand ? Du 25 avril au 26 mai 2019

La Galerie des Photographes et la Galerie Art Z, nous invitent à rappeler et (re)découvrir une époque méconnue de la création contemporaine : les années funk. À travers des photographies, de la musique et de la danse, Afro Funk souhaite montrer le regard africain, sans idées stéréotypées de misère ou d’exotisme. Pour cela, ils exposent les photographies de Malick Sidibé sur le Bamako des années 1960 et celles de King Massassy, qui jouent avec la force des couleurs. Pour représenter le côté musical, vous pourrez découvrir les oeuvres d’Evans Mbugua.

Plus d’info : http://www.art-z.net/




Assemblage, #18 Derby gagnant sous un nid de cacatoès

Où ? Julio Artist-Run Space, 13 Rue Juillet, 75020 Paris

Quand ? Jusqu’au 25 mai. Vendredis et samedis de 17h à 19h et sur RDV.

Julio Artist-Run Space est un espace qui met en rapport des artistes argentins et des artistes de la scène internationale afin de développer des expositions collectives. À cette occasion, Julio expose l’œuvre de trois artistes, Bernard Dezoteux, Stanislas Paruzel et Yanieb Fabre (mexicaine), qui explorent les différents formats de la narration par l’image. À partir du dessin, ils élaborent un discours narratif particulier qui peut devenir un outil préparatoire pour élaborer une œuvre sous un autre médium.

Plus d’info : http://spaceinprogress.com/works/save-the-date-assemblage-18-derby-gagnant-sous-un-nid-de-cacatoes/


Sans titre, 2018 - Kura Shomali Encre, pigment et crayon sur papier 85 x 70 cm


NA KINSHASA EZA POSSIBLE

Où ? MAGNIN-A, 118 Bd Richard Lenoir, 75011, Paris

Quand ? 27 avril – 27 juillet 2019. Vernissage le Samedi 18 mai 2019 pendant le Paris Gallery Weekend.

La galerie MAGNIN-A met à l’honneur la production contemporaine de la République Démocratique du Congo. À travers une vision qui souligne l’existence d’une histoire de l’art propre au pays depuis les années 1920, l’émergence d’un art contemporain sous les indépendances, et un renouvellement de la pratique artistique à la fin des années 1990, MAGIN-A nous invite à découvrir quatre artistes contemporains congolais : Steve Bandoma, Houston Maludi, Kura Shomali , Monsengo Shula, Pathy Tshindele

Plus d’info : http://magnin-a.com/fr/expositions/presentation/191/na-kinshasa-eza-possible


75 vues

© 2018 par WASANII YA LEO. Créé avec Wix.com

logo wyl couleur.png
  • Noir Twitter Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône

25 rue Émile Zola, 94800, Villejuif