Les galeries face au COVID-19, les nouveaux enjeux de l’art contemporain

Depuis près d'un an maintenant le monde de la culture fonctionne au ralenti.


Il est important de parler des nouvelles problématiques qui traversent l'art contemporain dans le contexte actuel : la fermeture des lieux culturels, la précarité à laquelle font face les artistes et le déplacement du monde culturel vers le numérique. Ce n’est un secret pour personne que le monde de la culture a été ébranlé dès mars 2020 lorsque la France a connu son premier confinement, où tous les établissements jugés “non essentiels" ont dû fermer leurs portes. Les galeries d'art sont des acteurs majeurs de l'art contemporain. Elles jouent non seulement un rôle institutionnel mais lient aussi le public à l’art contemporain. C’est à travers l’analyse des nouveaux enjeux des galeries face à la crise sanitaire actuelle que nous verrons l’importance de leurs rôles dans le monde de l’art, ainsi que les adaptations et les innovations mises en place pour répondre aux nouvelles mesures sanitaires et faire évoluer l’univers de la culture.


Comme mentionné ci-dessus, le premier confinement, qui fut une surprise pour tous, a contraint les galeries et institutions culturelles à fermer leurs portes. Les conséquences de cette fermeture sont visibles à travers les pertes économiques, les réactions négatives du public demandant la réouverture des lieux culturels et l’adaptation forcée des programmations. Le journal Les Echos a publié un article sur les conséquences économiques subies par les galeries dans lequel, d’après les données du CPGA (Comité professionnel des galeries d’art), en 2020, 78% des marchands d’art ont vu baisser leur chiffre d'affaires, un tiers ont perdu jusqu'à un 50% de celui-ci et un tiers plus de 50% de leur chiffre d’affaire {1}. L’article détaille également la fragilité des galeries en termes de personnel, en effet 4% d’entre elles seulement sont composées de plus de 10 personnes et, durant l’année, 59% des professionnels du milieu ont touché le chômage partiel.

Malgré la fermeture des lieux cultuels, certaines galeries ont pu rester ouvertes lors du confinement de novembre en raison de leur statut privé et marchand {2}. Sur le site internet du Ministère de la Culture, il est indiqué que pour ouvrir les galeries doivent respecter un protocole sanitaire précis : port du masque obligatoire et distanciation de 8 m2 par personne {3}.

Appartenant aux rares établissements ouverts au public, les galeries attirent tout type de visiteurs : des collectionneurs, des curieux, des amateurs d’art mais aussi des personnes n’ayant jamais visité une galerie. C’est l’opportunité pour les galeries de proposer une offre culturelle pour laquelle il y a une forte demande. Cette nouvelle visibilité permet une prise de conscience du rôle des galeries comme médiateur culturel et lieu de rencontre entre visiteurs et artistes.


Le "Boom" du numérique pour s'adapter à la crise


Une fois analysé le contexte économique des galeries d’art, il est important de parler du déplacement vers le numérique, qui donne lieu à des nouvelles formes de médiation culturelle ainsi qu’à de nouvelles manières de faire sur le marché de l’art.


Le numérique commence à être un outil efficace qui permet au plus grand nombre d’avoir accès à une expérience de visite en ligne. Les grandes foires d’art contemporain se sont également tournées vers le virtuel. Art Paris Art Fair, par exemple, a proposé l’année dernière une version complètement en ligne qui a permis son ouverture virtuelle au public. La migration vers le digital a rendu les œuvres d’art plus accessibles d’une certaine manière, car nous sommes à un clic de pouvoir visiter un certain nombre de galeries dans le monde. Ainsi, un nouvel outil appelé “Online Viewing Room”{4} a été utilisé par Art Basel pour sa programmation en 2021, et des galeries telle que la 193 Gallery proposent une visite 3D à l’aide d’un outil nommé Artland {5}.


En ce qui concerne le marché de l’art, 42% des ventes se font en direct à la galerie {6}. La fermeture a rendu difficile le présentiel, c’est pourquoi, pour compenser le manque de public, le marché de l’art a développé différents moyens: des ventes aux enchères par téléphone, la création de catalogues en ligne ou la création de vente complètement numérique {7}. Cependant, certains éléments liés au numérique peuvent avoir des conséquences négatives, par exemple la baisse des sommes investies par les collectionneurs. En effet, il apparaît que ces derniers sont moins susceptibles d'acheter des œuvres d’une valeur supérieure à 50 000 $ lors des ventes en ligne.


Cette baisse d’activité économique touche directement les artistes. On peut donc se demander quelles sont les conséquences pour ces derniers. La fermeture des galeries représentant des artistes émergents ou en début de carrière fragilise les capacités de production de ces derniers. Il devient également plus difficile pour les artistes d’être représentés par une galerie, s'ils n'en avaient pas déjà une, ce qui impacte la visibilité de leur travail.


Les galeries d'art sont les seuls lieux culturels actuellement ouverts au public.

Leur rôle est fondamental pour rendre l’art contemporain accessible et la visite permet d’avoir une expérience directe avec différents acteurs du monde de l'art. Les visites numériques offrent un accès à distance aux expositions et aux œuvres mais l'expérience depuis un écran ne sera jamais identique à une confrontation directe à l'œuvre d’art.




{1}Martine Robert, “Les galeries d’art fragilisées par le Covid malgré la fermeture des musées”, Les Echos, publié le 26 janvier 2021. https://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/les-galeries-dart-fragilisees-par-le-covid-malgre-la-fermeture-des-musees-1284293

{2}Ministère de la Culture, “Crise sanitaire : chronologie des mesures de soutien au monde de la culture”, actualisé le 2 février 2021.

https://www.culture.gouv.fr/Aides-demarches/Covid-19-l-impact-des-mesures-sanitaires-sur-le-monde-de-la-culture/Crise-sanitaire-chronologie-des-mesures-de-soutien-au-monde-de-la-culture

{3}Ministère de la culture, “L’impact des mesures sanitaires sur les activités culturelles”, https://www.culture.gouv.fr/Aides-demarches/Covid-19-l-impact-des-mesures-sanitaires-sur-le-monde-de-la-culture/L-impact-des-mesures-sanitaires-sur-les-activites-culturelles

{4}“Le confinement a-t-il accéléré la transition numérique du marché de l'art”, France soir, publié le 15 juin 2020

https://www.francesoir.fr/culture-art-expo/le-confinement-t-il-accelere-la-transition-numerique-du-marche-de-lart

{5}193 Gallery, “Vue 3D de l’exposition”, Colors of Abstraction, https://www.193gallery.com/copie-de-colors-of-abstraction

{6}“Le confinement a-t-il accéléré la transition numérique du marché de l'art”, France soir, publié le 15 juin 2020

https://www.francesoir.fr/culture-art-expo/le-confinement-t-il-accelere-la-transition-numerique-du-marche-de-lart

{7} Galerie Perrotin, Site du e-shop, https://store.perrotin.com/en/

27 vues0 commentaire

© 2018 par WASANII YA LEO. Créé avec Wix.com

logo wyl couleur.png
  • Noir Twitter Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône

7 Allée Françoise Dolto, 92340 Bourg-La-Reine